Des accords majeurs entre la Chine et le Cameroun ont été confirmés après une séance de travail en Chine entre les présidents Paul Biya et Xi Jinping le vendredi 31 août dernier.

Entre autres accords, le président Chinois a annoncé que son pays allait aider le Cameroun à construire l’autoroute Edéa-Kribi. Ce projet d’autoroute long de près de 140 km est une section de la voie autoroutière reliant les villes de Kribi et d’Edéa en passant par Lolabé. Son coût de réalisation est estimé à 500 milliards de FCFA. Cette autoroute est envisagée pour desservir le port en eaux profonde de Kribi en le reliant sur l’axe Douala-Edéa-Yaoundé. Sur le plan visuel, l’infrastructure à construire, va se présenter sous la forme d’une voie autoroutière de 2×3 voies directement mises en service, avec une plateforme large de 33.5 m, des bandes d’arrêt de 3 m chacune et un terre-plein central de 3 mètres.

L’arrivée du président Paul Biya et de son épouse, dans la capitale chinoise, Beijing, vendredi 31 août 2018, a immédiatement été suivie d’une audience avec le président Xi Jinping qui s’est terminée par la signature des accords.

Un accord sur l´assistance technique de la Chine pour permettre au Cameroun d´améliorer les services à l’hôpital gynécologique de Yaoundé tout comme les hôpitaux de Buea et de Mbalmayo a été conclu entre les deux pays en présence des ministre des relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et Alamine Ousmane Mey, de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire du côte camerounais.

Autres accords sur le financement de l’achèvement des autoroutes Douala-Yaoundé et Yaoundé-Nsimalen, ainsi que maintien de la paix et la stabilité dans les régions camerounaises anglophones et du Nord ont été signés.

La rencontre entre les présidents Paul Biya et Xi Jinping visait à consolider les liens économiques très solides déjà existants entre la Chine et Cameroun. Dans sa déclaration à la fin de l’audience à l’issue de la rencontre, le président Paul Biya a apprécié le niveau croissant de coopération entre les deux pays et a exprimé sa détermination à faire avancer les visions communes entre la Chine et le Cameroun. Selon le président Biya, le FOCAC fournit une opportunité importante pour le développement conjoint des pays africains et de la Chine, ajoutant que le Cameroun espère travailler avec la Chine pour la promotion du partenariat stratégique global Chine-Afrique.

S’exprimant au début de l’audience accordée au président camerounais, le président Xi Jinping a souhaité la bienvenue au chef de l’Etat pour son retour en Chine cinq mois seulement après sa dernière visite. Il a loué les qualités de leadership de M. Biya, affirmant que le président Biya  est non seulement respecté en Chine mais aussi dans tout le reste du monde. Il dit de Biya un président possédant de très grandes connaissances que de nombreux autres dirigeants souhaiteraient exploiter  et de grandes expérience et sagesse dont ils souhaiteraient s’inspirer.

Le président Xi a déclaré que le dirigeant camerounais avait promis en mars, lors de sa dernière visite d’Etat en Chine qu’il reviendrait pour le Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC). Son arrivée vendredi le 31 août en Chine n’est rien d’autre que l’accomplissement d’une promesse, ce que le président Xi Jinping considére comme un signe d’amitié durable entre les peuples chinois et camerounais. Xi Jinping a promis de renforcer cette confiance et la coopération sino-camerounaise.

Zachée Mbahal

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.