Cela fait 5 ans aujourd’hui que la construction d’un site de 10 000 hectares pouvant générer 250 000 emplois pendant la phase d’installation et 120 000 emplois pendant la phase d’exploitation, puis 1000 milliards de francs Cfa d’investissements avait éte annoncée aux populations de Mouanko.

Le comité de pilotage présidé par le ministre de l’Economie, Emmanuel Nganou Djoumessi, avait prescrit au préfet du département de la Sanaga-Maritime de rassurer les populations installées sur le site de ce projet, sur l’effectivité des indemnisations le moment venu.

Le financement de ce gigantesque complexe qui devrait être progressivement construit, par d’autres investisseurs à travers des partenariats publics-privés avait aussi été évoqué, puisque seule la Britannique Ruwaad, une entreprise de droit émirati était en ce moment associée à ce projet.

Cette entreprise avait signé avec le gouvernement camerounais une convention de développement de ce projet et un pacte d’actionnaires pour la constitution de la Cameroon International Project Company (CIP), la société de gestion du projet en cours de création.

Les populations de Mouanko ainsi que les autres sanaga-marins attendant toujours de voir ce gigantesque projet demarrer.

SMI