La Société des palmeraies de la ferme suisse (Spfs) basée à Edéa dans la Sanaga Maritime a réalisé un bénéfice net de plus de 123 millions de fcfa en 2017 contre 13 millions en 2016.

Cette société spécialisée dans la production, la transformation et la commercialisation de l’huile de palme raffinée dont la marque phare est connue sous le nom de Palm’Or a lancé depuis 2004 d’importants investissements afin de moderniser sa raffinerie vieillissante et augmenter ses performances.

Les résultats ne se sont pas faits attendre, la raffinerie a augmenté sa production, elle s’établit à 50 tonnes par jour en ce moment. En même temps la societé a commercialisé en 2017,  5 429 tonnes d’oléine raffinée, ce qui a augmenté les bénéfices de la socièté mère, SOCAPALM, unique actionnaire du groupe et côtée à la Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du Cameroun a 10%.

Pour reduire ses coûts de production, une unité de production de biocarburant (à base de stéarine) a en outre été installée pour que la société puisse disposer d’un combustible écologique destiné à alimenter ses engins et groupes électrogènes et s’assurer d’une indépendance et autonomie électrique.

SMI

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.