La firme américaine Hydromine a annoncé le 26 octobre dernier, être en voie d’investir 3 milliards de dollars (1500 milliards de francs Cfa) dans un projet de construction du barrage de Grand Eweng. Il sera situé sur le fleuve Sanaga, près du village de Kan dans le département de la Sanaga maritime et celui de Dibang dans le Nyong Ekelle.

Selon François Mazé, directeur pays d’Hydromine, il s’agit d’un projet « très grand par la taille mais très simple dans la conception », qui pourrait permettre au Cameroun de tirer meilleur parti de son “or blanc” en remplacement du pétrole.  Sur le terrain, l’entreprise a commencé à poser les bornes délimitant le site de la construction, et à évaluer les biens à détruire pour l’installation de l’ouvrage.

Selon l’échéancier de la société américaine, le barrage Grand Eweng pourrait être réalisé d’ici à 2025. 14 milliards auraient été engagées dans des études de faisabilité, et les résultats seraient déjà disponibles. Il est prévu, en 2018, la signature du contrat d’achat de l’électricité qui sortira des 10 turbines de 180MW de la centrale, et l’ouvrage final sera rétrocédé à l’Etat du Cameroun après 30 ans.

Hydromine va mettre ce projet en œuvre avec des financements “100% privés”, et les coactionnaires viennent de Chine, des Etats-Unis et d’Europe, a indiqué François Mazé. Ce dernier souligne également que son entreprise a une expérience de ce type de projets en Ouganda (Bujagali 250 MW), au Nigeria (Zungeru 700MW) et en Afrique du Sud (Ingula 1,3 GW).

Le barrage baptisé « Grand Eweng » coutera 1500 milliards de francs Cfa et générera 1800 mégawatts d’énergie au Cameroun à l’horizon 2025

Source: JournalduCameroun

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.