Le ministère du Commerce se félicite des résultats enregistrés dans le cadre du Projet d’assainissement de la commercialisation interne du cacao et du café (PA3C).

Grâce au PA3C, indique le département ministériel, les mesures techniques, logistiques et répressives redonnent espoir aux producteurs de cacao qui vendent, depuis le mois d’octobre, le kg de cacao à 950 FCFA au moins. Par ailleurs, indique le ministère, le counselling sur l’organisation des coopératives et surtout l’exploitation des magasins de stockage permettent aux planteurs, par le système de ventes groupées, de vendre de plus en plus au meilleur prix.

Hermann Messi, le Coordonateur du PA3C, se dit également satisfait de ce que la législation donne le droit aux préfets et sous-préfets de saisir et de vendre, au bénéfice du Trésor public, tout cacao vendu en dehors du circuit officiel.

Avec le prix du kg de cacao à au moins 950 FCFA, les producteurs camerounais sont parmi les mieux rémunérés dans la filière cacaoyère en Afrique. Car, les prix officiels fixés pour leurs collègues du Ghana et de la Côte d’Ivoire sont respectivement de 850 et 750 FCFA, le kilogramme de fèves.

Source : Investir au Cameroun

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.