Dans le rapport confidentiel de l’audit de sûreté de l’aviation, réalisé au Cameroun du 18 au 27 avril 2018 par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans le cadre du programme universel d’audits de sûreté (Usap) il est révèlé que le Cameroun a atteint 68,80% de mise en œuvre effective d’un système de supervision de la sûreté de l’aviation, contre 51,12% en 2015, soit une amélioration de 16,70% selon Jean Ernest Ngalle Bibehe, ministre camerounais des transports. La convention relative à l’aviation civile internationale est de 70,96% contre 63,38% en 2015. Soit une amélioration de 7,58%. Les normes relatives à la sûreté de facilitation sont respectées à hauteur de 46,79% contre 31,31% en 2015, soit une amélioration de 15,48%.
Selon le ministre « ces résultats positifs, atteints grâce aux importants moyens humains, matériels et financiers mis en œuvre […] démontrent que les actions entreprises par le Cameroun pour améliorer la mise en œuvre des normes de sûreté de l’aviation civile portent leurs fruits. Ils sont d’autant plus encourageants qu’ils sont obtenus dans un contexte de transition où les actions correctrices sont achevées uniquement à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen et sont en cours de mise en œuvre sur les aéroports internationaux de Douala, Garoua et Maroua-Salak ».
Autres

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.